Escapade créole sur l’île de la Réunion

Caroline a intégré l’équipe Chamina Voyages en 2013 au sein du service groupe. Passionnée de voyages, elle concocte de merveilleux séjours en randonnée accompagnée ou liberté à tout groupes d’amis, associations ou encore comités d’entreprise. Son professionnalisme et sa sympathie seront l’assurance d’un voyage réussi.
Pour parfaire ses connaissances terrain, elle est partie en mars dernier fouler les sentiers de randonnée de l’île de la Réunion, sur le séjour « Escapade Créole ». Notre voyage est en randonnée liberté sur 12 jours / 11 nuits avec véhicule de location pour une découverte complète de l’île.
Le cirque de Mafate en randonnée

Quelle a été ta randonnée « coup de cœur » ?

« J’en ai deux … La forêt tropicale de Bélouve le jour 5 : on marche dans la forêt primaire au milieu des fougères arborescentes et d’une végétation luxuriante, d’où nous pouvons apercevoir le Trou de Fer (gouffre de près de 300 mètres de profondeur !). Et ensuite la rando du cirque de Mafate le jour 3 pour la vue panoramique sur le cirque et le contraste des reliefs avec la plaine des Tamarins que l’on traverse durant cette journée de marche. »
Vue sur le gouffre du Trou de Fer

La Réunion est réputée pour la difficulté de ses randonnées, est-ce le cas sur ce séjour ?

« Les 2 principales difficultés des randonnées sur l’île de la Réunion sont les nombreuses marches présentes sur les sentiers et bien faire attention aux racines sur les chemins (je conseille d’avoir des bâtons de randonnée). Ensuite, il ne faut pas négliger le climat tropical de l’île qui peut gêner lors des journées de marche (partir tôt et bien s’hydrater sont indispensables).
Randonnée dans une forêt de cryptomerias
Au niveau des dénivelés, ce séjour est accessible à toute personne pratiquant une activité physique régulière. De 300 à 600 m de dénivelé par jour et de 4 à 6 heures de marche. La randonnée la plus physique sera celle du cirque de Mafate le jour 4.
De plus, les sentiers empruntés sont aussi ceux du Parc National de la Réunion et ils sont donc très bien balisés. Il est quasiment impossible de se perdre. »

Le véhicule de location est-il un vrai plus ?

« Etant donné que ce n’est pas une traversée de l’île, oui c’est vraiment indispensable. On atteint des zones très reculées et compliquées d’accès. Même s’il y a un réseau de bus sur l’île, il serait impossible de réaliser ce circuit en randonnée autrement qu’avec un véhicule de location. »

Comment sont les hébergements et les repas pour ce voyage à la Réunion ?

« Mon coup de cœur sera pour l’hébergement à Hell Bourg, Les Jardins d’Héva, car nous sommes dans une case créole. Les repas y sont sous forme de buffet et ce ne sont que des plats locaux et délicieux.
À Marla c’est assez rudimentaire mais la vue et les repas font le reste. C’est un village qui vit à l’énergie solaire car il n’est accessible qu’à pied ou en hélico. »

Quelle spécialité gastronomique réunionnaise conseilles-tu ?

« Le Cari de poulet, plat principal très doux à accompagner avec un riz blanc long »
(> voir la recette)

Pour les journées libres à St Gilles, as-tu un conseil particulier ?

« C’est une ville balnéaire assez classique, idéal pour faire le plein de souvenirs. À ne pas louper à Saint Gilles : le lagon ! Attention au courant dans le lagon, je me suis faite emporter sur les coraux et ça coupe aie ! Pour manger, je conseille le restaurant La Bobine à l’Ermitage les Bains (commune de Saint Gilles). Les plats sont délicieux et on est sur la plage avec vue imprenable sur le lagon. »
Plage de l'Hermitage à La Réunion

Que ne faut-il pas oublier dans sa valise avant de partir pour un séjour en randonnée à la Réunion ?

« Bâtons de randonnée, crème solaire indice 50 (car le soleil tropical est extrêmement agressif) et un anti moustique. »

Regardez également la vidéo associée à ce séjour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*