Portugal : Parc National de Peneda Gerês vu par Julie

Julie est une de vos interlocutrices pour les voyages sur mesure pour les groupes. Auvergnate, bonne vivante et « pur produit » Chamina selon ses termes, elle a à cœur d’adapter nos programmes pour que ses marcheurs passent des vacances inoubliables. Elle nous raconte son voyage accompagné dans le Parc National de Peneda Gerês.

Portugal : randonnée dans le Parc National de Peneda Gerês

Quelles spécificités culturelles rencontre-t-on dans le Parc National de Peneda Gerês ?

Le séjour fait la part belle à la découverte culturelle de cette région du Portugal. L’Alto Minho regorge de richesses comme des ponts romans, les villages historiques ou encore des brandas. Ces dernières font partie du paysage de montagne du parc, ce sont des zones à vocation d’élevage où il y a une ou des maisons de bergers en pierre. Elles sont l’équivalent des estives dans le Massif Central et des alpages dans les Alpes. Autres spécificités culturelles sont les greniers à grains du village pittoresque de Soajo et les anciens pièges à loup en pierre.

Portugal : les greniers à blé dans le Parc National de Peneda Gerês

Côté hébergement et gastronomie, quelles sont les caractéristiques du voyage ?

Le séjour est basé dans le sanctuaire de Peneda, un hôtel*** entièrement rénové tenu par trois jeunes curés. Les dîners sont pris au restaurant de l’hôtel où est servie une cuisine locale de qualité. Le soir du premier jour Sylvie, l’accompagnatrice du séjour emmène le groupe dîner au restaurant que tient sa maman et qui sert une délicieuse feijoada cuisinée avec amour. C’est un des points forts du séjour, on est en immersion totale avec les habitants. Cette année une journée est consacrée à la découverte de Viana do Castelo et de la côte celte avec baignade sur une grande plage sauvage. A la fin du circuit, on passe deux nuits et une journée à explorer Porto avec en prime une soirée fado dans un restaurant sur la rive du Douro.

Portugal : la ville de Porto

Ton coup de cœur de ce séjour dans le Parc National de Peneda Gerês ?

Ce qui m’a marqué lors de ce séjour ce sont les rencontres humaines. Sylvie vous fait découvrir son pays comme à des amis, on a la sensation d’être vraiment accueilli chez l’habitant. Nous avons même été ramasser le maïs avec son père et partager un verre d’apéritif. C’était très convivial. Lors des visites nous avons rencontré des habitants qui parlaient français et qui avaient envie de partager un moment avec nous pour pratiquer la langue. A Porto un ancien professeur nous a même fait visiter certains trésors cachés. On ressent un vrai sens de l’accueil et une vraie envie d’échanger.

Portugal : récolte du maïs dans le Parc National de Peneda Gerês

Dans quel environnement évolue-t-on ?

Les randonnées se déroulent dans un univers de montagne, alternant chaos granitique, landes de bruyère et de forêts, cultures en terrasses et lacs. Les traditions sur ces terres sont vivaces et on croise dans les villages les vieilles femmes tout de noir vêtues caractéristiques de ces régions. Les rivières et les hommes ont façonné le paysage.

Portugal : randonnée dans la vallée du Douro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*