Recettes des crêpes bretonnes salées et sucrées

Crêpes sucrées pour la chandeleur : recette bretonneLa Chandeleur est pour moi l’occasion de parler de mes origines bretonnes en vous donnant la recette des crêpes sèches, salées et sucrées. Ah oui, « moi » c’est Charlène, nouvelle blogueuse de Chamina Voyages, passionnée de rando, de voyages… donc à suivre sur les différents réseaux sociaux dans les semaines à venir ! Chez moi, en Centre Bretagne, on se rejoignait le vendredi midi autour de la « billig » (crêpière) chez mon arrière-grand-mère au Taro Braz. Encore trop jeune pour boire du cidre, c’est avec du lait ribot qu’on mangeait nos crêpes.

Ce lundi 2 février est donc l’occasion de sortir sa crêpière et de se plonger en Bretagne le temps d’un repas. Voici donc la recette de la pâte à crêpe version « breizh ».

Recette bretonne des crêpes sèches

Traditionnellement c’est la 1ère crêpe du déjeuner. Elle est trempée dans un bol de lait ribot, c’est-à-dire du lait restant après le barattage du beurre. On adore ou on déteste, mais il faut l’avoir goûté au moins une fois. La crêpe sèche peut également être appréciée pour le dîner avec des pommes de terre chaudes. La recette est la même que pour les crêpes salées, la seule différence est l’épaisseur.

  • 350 g de farine de blé noir (sarrasin)
  • 750 ml d’eau froide
  • 1 œuf (facultatif)
  • 1 pincée de sel

Dans un saladier, mettre la farine de blé noir, le sel et l’eau. Délayer avec un fouet ou à la main. Bien mélanger. La pâte doit être lisse et épaisse (on peut y ajouter un œuf pour colorer la galette lors de la cuisson). Laisser reposer 2h.

Verser une petite louche de pâte sur la crêpière ou la galettière préalablement graissée au Saindoux. Cuire comme pour les crêpes, retourner avec une spatule longue et fine. Faire fondre un morceau de beurre salé dessus. La plier et la servir avec du lait ribot. Pour obtenir une crêpe dite « sèche », celle-ci doit être la plus fine possible (même avec des trous !), elle doit craquer quand on la plie.

Le secret de ma grand-mère : battre la pâte à crêpe avec les mains afin de l’aérer le plus possible.

Recette bretonne des crêpes salées

Voir recette des crêpes sèches ci-dessus. La crêpe salée doit être plus épaisse que la sèche.

Exemple de garniture : faire fondre une bonne noisette du beurre salé (et non demi-sel !), déposer une tranche de jambon blanc, du fromage râpé et casser un œuf par-dessus. Une fois l’œuf cuit, replier les bords de la crêpe et servir.

Le fameux sel de Guérande
Le sel de Guérande, élément essentiel du beurre breton

Recette bretonne des crêpes sucrées dites aussi « les jaunes »

  • 250g de farine
  • 3 œufs
  • 250 ml de lait
  • 250 ml d’eau
  • 2 cuillères à soupe de sucre en poudre
  • 2 cuillères à soupe de beurre fondu

Dans un saladier, verser la farine, le sucre et les œufs. Puis progressivement ajouter le lait et l’eau tout en mélangeant avec un fouet. Verser le beurre fondu et remuer. Laisser reposer au minimum 1h.
Une fois la crêpière bien chaude, verser une demi-louche de la pâte à crêpe et faire cuire 1 à 2 minutes par face. Retourner la crêpe avec une spatule longue et fine.

Exemple de garniture : même avec la crêpe sucrée, faire fondre une bonne noisette de beurre salé ! Saupoudrer de cacao, replier les bords de la crêpe et servir. Un vrai délice !

Astuce de ma grand-mère : le lait peut être remplacé par l’eau.
Le véritable secret de l’excellence : le beurre salé fondu sur les crêpes autant salées que sucrées, sans aucun doute !

La Bretagne avec Chamina Voyages

Pour déguster de délicieuses crêpes bretonnes, randonner tout en douceur et se détendre dans un magnifique centre de thalassothérapie, Chamina Voyages vous propose de découvrir son séjour accompagné à Roscoff.

N’hésitez pas à me suivre désormais sur Twitter et Facebook !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*