Interview de Laetitia Santos, co-fondatrice de Babel Voyages

Laetitia Santos, co-fondatrice de Babel Voyages, nous parle de son envie de promouvoir un tourisme responsable et de ses voyages passés et futurs :

Laetitia, est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ?

©Laetitia Santos
©Laetitia Santos

Je m’appelle Laetitia Santos et je suis journaliste. J’ai co-fondé Babel Voyages il y a 3 ans de cela, par passion du voyage mais aussi par envie de proposer quelque chose de différent, un média positif, un tourisme qui respecte au mieux la planète et les différentes cultures du monde. Travailler en véhiculant à longueur de journée des idées durables et positives, c’est un bonheur et une vraie source d’épanouissement personnel et professionnel.

Comment as-tu eu l’idée de créer Babel Voyages? Quel en est l’objectif ?

C’est lors d’un voyage dans le Sahara tunisien que l’idée de Babel a germé en moi. J’ai passé une semaine dans le désert, a marché plus de vingt kilomètres par jour aux côtés de plusieurs Sahraouis à la vie simple, authentique. On a échangé pendant des jours tout en marchant, partagé de superbes repas, veillé ensemble etc. Ça a été un super moment de partage, de respect entre eux et nous, nos différences de culture, de croyance, de mode de vie etc. J’ai été très triste de les quitter et dans le bus qui me ramenait vers chez moi, j’ai eu envie de créer une structure qui permettrait de voyager en allant à la rencontre des gens. Ça aurait été une manière pour moi de maintenir le lien avec eux.

Au départ je pensais à une agence de voyage mais très vite, l’idée s’est précisée et un site web a éclos. C’est ce que je savais faire le mieux, je pouvais y parler de ce que je voulais, c’était parfait. Et j’ai découvert que le tourisme que j’aimais, celui à contre-courant des clubs de vacances en formule all inclusive portait un nom : le tourisme responsable. Je m’y suis jetée à corps perdu et ça ne m’a plus quittée !

L’objectif : inciter le grand public à avoir un comportement plus responsable en voyage, c’est-à-dire à découvrir la culture locale pour mieux la respecter, participer à l’économie locale en dormant dans d’adorables chambres d’hôtes plutôt que dans des chaines hôtelières, en mangeant dans les petits restaurants de quartiers, en choisissant des activités respectueuses de l’environnement etc.

On ne veut pas être des donneurs de leçon, juste prouver que l’on peut vivre une superbe aventure humaine en partant en voyage avec des principes durables. D’où un site coloré, un peu fun, qui se veut le plus attractif possible pour redorer l’image de ce tourisme engagé dont la perception est souvent faussée.

Quel genre de voyageuse es-tu ? Qu’est-ce que tu recherches dans tes voyages ?

Le genre baroudeuse sac au dos, en quête des petits hôtels de charme que peu de monde connait, le genre à ne pas aimer les sentiers trop foulés, le genre à aimer être accompagnée des passionnés de leur région afin qu’ils te transmettent l’amour d’un territoire et que l’on en comprenne toutes les facettes. Je trouve cela passionnant. C’est ce contact que je recherche, ces rencontres simples qui rendent le voyage extraordinaire et donnent envie de s’enrichir toujours plus.

Quelle est ta destination préférée en Europe ?   

Difficile de n’en choisir qu’une, chaque pays à ses spécifiés et ses beautés… Mais étant d’origine portugaise, je connais bien ce pays qui renferme des joyaux insoupçonnés. On connaît surtout ses côtes, le tourisme balnéaire y est très présent, on connait aussi Porto et Lisbonne, deux villes très intéressantes mais en son cœur, il y a des montagnes où randonner, une vie de village pleine d’authenticité, des endroits résolument nature, une gastronomie succulente… Il y fait bon vivre.

Tavira,  Portugal
©L. Santos, Tavira au sud du Portugal

As-tu des voyages en préparation ?

Je rentre de quelques jours en baie de Naples, que j’ai découvert à la voile. C’est une super façon de voyager, très douce, elle nous ramène à un voyage originel…

Procida, baie de Naples
©L. Santos, Procida, une île en baie de Naples

J’ai également découvert il y a peu les montagnes de Barcelone, la fougue de la Catalogne, sa spiritualité aussi avec Montserrat et son cœur de Voix Blanches. Et dans les semaines à venir, il y aura très certainement la Casamance au Sénégal avec un voyage pour aller à la rencontre des initiatives de tourisme durable instaurées dans les villages. Un grand moment d’échanges en perspective.

Pour finir, tu ne pars jamais en voyage sans…

Mon iPhone ! Je le dégaine en toutes circonstances : pour noter une idée, prendre une photo avec discrétion, sans agresser qui que ce soit avec un méga objectif, poster des nouvelles de voyage en live pour la communauté Babel, consulter mes mails, textoter avec ceux que j’aime… La clef de tout finalement, c’est le contact. Quand on est dans l’amour des gens et des choses, il n’y a que du bon qui peut en ressortir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*